nov. 30, 2011

Témoignage : je réalise mon rêve !

Aujourd'hui, c'est Vanessa B. qui témoigne. Nous aurons le plaisir de découvrir en janvier sa création pour une citation car elle partcipe en tant qu'artiste rêvéaliste. Personnellement, je suis très impatiente de voir sa création et la partager avec vous.


Voici le message qu'elle nous délivre :

"Mon rêve, ou mon but : rendre les gens heureux... Je sais, ce n'est pas simple. Mais je pense que chacun a une tâche bien précise dans la vie, et la mienne, c'est de semer le bonheur, comme le Petit Poucet avec ses cailloux.
Plus jeune, je voulais partir en mission humanitaire et dessiner ce que j'y voyais, puis faire une énorme expo et reverser tous les fonds à une association.


Je me suis rendue compte que ce n'était pas ainsi que les choses se passaient...


La vie m'a appris que le bonheur consistait en de petites choses, qui peuvent parfois passer inaperçues, mais qui sont toujours à portée de main.


Un coup de crayon, un dessin, de jolies couleurs peuvent parfois suffire à faire sourire. J'essaie de combiner mon métier avec le but que je me suis fixée. Si je suis douée pour dessiner, pourquoi ne pas en profiter pour essayer de faire du bien autour de moi?
Aujourd'hui je peux me vanter d'y être arrivée. Ca n'a pas toujours été facile, j'ai eu la chance d'avoir une famille et des amis extraordinaires qui m'ont beaucoup aidée.


A force de travail et de persévérance, j'ai pu me faire connaître, petit à petit.
J'expose régulièrement (d'ailleurs, si vous allez près de Heusy, allez faire un tour chez Art N Pepper, une maison d'hôte-galerie d'art absolument magnifique) et on me remercie souvent de mettre du baume au cœur avec mes illustrations.


Dernièrement, j'ai participé à une exposition réalisée par Art N Pepper et l'Asbl Aide Education au Cambodge. Quelle joie! J'espère pouvoir recommencer un jour...
Je n'abandonne pas l'idée de partir en voyage humanitaire. Pourquoi ne pas aller donner des cours de dessin là bas?


J'ai encore beaucoup de rêves (c'est ce qui me permet d'avancer). Mais je suis déjà comblée de pouvoir rendre les gens heureux grâce à "mon art"... "

 

Vaness b., les petits bonheurs


Actuellement, un calendrier 2012 reprenant les illustrations de Vanessa est disponible via sa page Facebook : ICI


15:25 Écrit par Rachel Colas dans Vos rêves | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | | | Pin it! | |

nov. 25, 2011

S'estimer davantage

Tout être humain désire réaliser ses rêves. Nous sommes perpétuellement à la recherche de nous-mêmes. Pour être heureux, il convient d’être en accord avec soi-même.


L’estime de soi est importante. Personne ne le réfute. Notre vie est parsemée de défis. Libre à nous de les accepter ou de les refuser. Parfois aussi, nous pouvons être « proactifs ». C’est à la mode dans toutes les entreprises ou sociétés. Nous pouvons aussi créer des opportunités car après tout, nous ne pouvons que recevoir un « non », un « oui » ou « un peut-être ». Qui ne tente rien, n’a rien ! Et puis, nous pouvons envisager d’agir. Mais pas n’importe comment. Agir en étant « ouvert », prêt à recevoir. Plus facile à dire qu’à faire. Qui dit recevoir, dit aussi donner. Et on ne parle pas de matériel…


Réaliser son rêve, c’est aussi accepter de passer par différentes étapes. Tout n’arrive pas en attendant sans rien faire. Il faut parfois tenter la chance. Proposer. Puis, attendre. Ne pas se décourager trop vite. Faire confiance. A soi. Aux autres. Dans une juste mesure.


Ensuite, constater avec bonheur que subitement tout arrive comme par un simple coup de baguette magique. Il faut croire que dans ce cas-là, vous êtes sur la bonne voie.


J’ai eu le plaisir de me rendre à Wavre dans le magasin Anne-Sophie SMARTSHOPPING. Ce n’était pas la première fois. Les fidèles de Chloé Rascal sur le blog « la boîte aux émotions de Chloé » connaissent l’histoire en détail… J’avais envie d’avoir des conseils et surtout trouver ce qu’il me fallait pour une occasion spéciale. Quelque chose de différent et qui me correspondait. J’en suis ressortie plus qu’enchantée !


Accepter les conseils de quelqu’un, de professionnel de surcroit,  n’est pas à négliger loin de là, surtout si cela se fait dans un échange chaleureux et sans particulièrement y trouver un enjeu commercial. Personne n’est obligé à rien sinon à ses propres obligations !


Cette matinée a été riche en enseignement. Tout d’abord parce que j’ai passé un très bon moment mais aussi parce que j’y ai appris certaines choses dans l’art de la beauté. Cela a corroboré les expériences reprises dans mon livre « L’art de réaliser ses rêves ». Savoir écouter sa petite voix et la respecter. Dans ce cas-ci, ce n’est pas tant de « dépenser pour acheter des vêtements » qui est important. Ce n’est pas parce que l’on ressort avec un paquet sous les bras que tout va pour le mieux dans le meilleur du monde ! Encore moins que l’occasion spéciale sera un succès ! Il faut être réaliste ! On pourrait néanmoins penser que cela aide. D’accord. Mais, il y a plus important encore. Etre à l’écoute de son corps, si celui-ci dit : oui, je me sens bien avec ce que l’on me propose, oui cela me plait, oui, je n’aurais pas pu imaginer choisir telle matière, telle couleur, tels accessoires,… et si l’on creuse encore plus, si l’envie d’aller plus loin est tentante, on peut encore entendre et se dire que tout compte fait cette tenue, ne sera pas vaine… qu’au loin, c’est certain, une autre occasion se profile, un enjeu encore plus grand… Le ressenti va de pair avec l’estime de soi ! Inconditionnellement, on se met en position d’ouverture, d’attente. Le reste suivra. Et si l’occasion se présente, au moins, on y sera attentif. Assez du moins pour la saisir au vol !


Pour celles qui désirent un petit coup de pouce ou une vague d’énergie de bien-être, je leur conseille d’aller faire un petit tour chez Anne-Sophie Smarshopping. Si le déplacement n’est pas possible, le site vaut la peine d’être consulté et également la page facebook.


Pour être au clair avec tout le monde, ce blog ne se veut pas un site publicitaire. Il se veut un partage d’une certaine différence et d’un état d’esprit qu’il vaut la peine de cultiver. Le rêvéalisme. Vous y êtes d’ailleurs les bienvenus.


L’estime de soi est abordé dans le chapitre 3 du livre « L’art de réaliser ses rêves » éditions du Dauphin, 2011, Paris. Un jeu de cartes vous aide sur la route du rêvéalisme.


Le site et la page Facebook d’Anne-Sophie SMARTSHOPPING :

http://www.anne-sophie.be

www.anne-sophie.be/fr/index.php

Des photos seront mises sur la page facebook de « L’art de réaliser ses rêves » et sur la page facebook « Anne-Sophie SMARTSHOPPING »

 

16:36 Écrit par Rachel Colas dans Rêvéaliste ?, S'estimer davantage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : anne-sophie smartshopping, estime de soi |  Facebook | | | | | Pin it! | |

nov. 18, 2011

Témoignage : j'ai réalisé mon rêve !

Vous qui avez réalisé votre rêve, cette rubrique est pour vous !
Vous y travaillez ? Pas de soucis, partagez votre expérience : elle nous est précieuse !
En attendant, voici le témoignage de Réné qui avait le rêve de vivre en Chine. Et devinez où il se trouve en cet instant ?

Le mot de René :


jonque.jpg« La Chine est pour moi une longue histoire d’amour. Adolescent, j’ai lu les aventures de Tintin en Chine, le lotus bleu. Ce pays me paraissait empli de mystères et de danger.  Les aventures de Marco Polo, avec son livre des merveilles, a renforcé mon envie de connaître la Chine.


Cette passion n’a fait que croître, par la lecture des livres de la grande  voyageuse, Alexandra David-Neel, qui a fait plusieurs voyages en Inde, à Ceylan, en Chine, au Tibet pour recueillir l'enseignement de certains sages. Pour ma part, j’ai commencé comme « simple » mécanicien automobile pour terminer comme ingénieur autodidacte dans une grande usine. J'ai à ce jour visité près de cinquante-sept pays ! Mon premier voyage en Chine s’est fait en 1986…


C’est en 2000 que j’ai pris la décision de commencer des cours de chinois le soir après le travail dans une école chinoise avec des enfants. Ensuite, j’ai aidé en bénévolat cinq étudiantes chinoises dans leurs cours universitaires… Grâce aux liens d’amitié que j’ai pu tisser, j’ai approfondi ma culture chinoise (échecs chinois, majong, art du thé…)


J’ai effectué un deuxième voyage en 2001 avec mon fils. En 2002, j’ai rencontré celle qui allait devenir mon épouse par la grande Toile.  En 2003, le virtuel devient réel : un troisième voyage en Chine avec un mariage fin de cette année-là !

Depuis maintenant 2004,  je réside en Chine en permanence, avec un entracte de deux mois chaque année pour voir mon fils resté en Belgique.


Evidemment, ceci n’est qu’un résumé : les démarches ont été longues et difficiles.  Néanmoins, j’ai réussi.


J’ai réalisé mon rêve : vivre en Chine ! On pourrait croire que ceci est le mot de la fin… Et bien non ! Ce n’est pas le seul rêve que j’aie réalisé ! J’ai voulu aussi être pilote, c’était mon tout premier rêve et tant d’autres encore, finalement, la vie, c’est certainement de réaliser au fur et à mesure ses rêves… »


Pour en connaître davantage, visitez le blog de René : http://vivrenchine.skynetblogs.be/


 

 

 

 

 

 

10:40 Écrit par Rachel Colas dans Vos rêves | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | | | | | Pin it! | |

nov. 12, 2011

J'aime (parfois) les files d'attente... Et vous ?

Petite anecdote du samedi matin. Aujourd'hui, plus précisément.

Je dois dire que j'aime parfois les files d'attente. Ce matin, j'avais pour but d'imprimer mon jeu de cartes en prévision de l’émission Tv de la semaine prochaine. Je ne veux tout simplement pas utiliser mon exemplaire fétiche (le premier de la série et envoyé par les bons soins de mon éditrice) et y enlever le jeu de cartes qui se trouve en fin du livre. Pas le cœur à ça. et je garde précieusement, les différents prototypes. Donc, je me rends chez un Mister Copy.


Une file d’attente jusqu’à la porte. Soit 8 personnes qui attendent bien sagement leur tour. Tout le monde est très discipliné. Silence sauf un certain ronronnement des machines. Tous attentifs aux gestes de la seule et unique vendeuse qui garde un calme olympien et est souriante de surcroît.


Deux clients viennent d’entrer dans mon dos. Ils sont étonnés du monde. Un des deux me demande si éventuellement dans Namur, un autre magasin ? Non pas à ma connaissance. À Jambes, peut-être ? Non, fermé. « Ils font le pont ». Ben, y a plus qu’à attendre…


Lorsqu’on est dans une file d’attente, on a plusieurs options, subir et attendre sagement dans son coin, s’énerver et piaffer d’impatience (si, si ça existe), soupirer longuement et bruyamment (ça aussi, ça existe) ou observer. Comment les autres sont habillés, ce qu’ils commandent (oh la belle grande affiche noire avec écriture en jaune !), en s’amusant à décoder les métiers d’après ce qu’ils veulent : reliure d’un syllabus ? Impression d’affiches commerciales, photocopies de cours (sur les cheveux, si j’ai bien vu). Et puis, aussi tendre l’oreille.


Derrière moi, les deux personnes sympathiques qui m’ont demandé les renseignements plus haut, parlent de tout et de rien. Cependant, des bribes de conversation me parviennent et certains mots m’interpellent plus que d’autres : « Paris, exposition, livre, … ». Ça m’intéresse. Vachement.


À ce stade : deux solutions. Ne rien faire, et on restera sur sa faim ou alors, après tout, on s’en fiche. Ou au contraire, assouvir sa curiosité – qui a dit que la curiosité était un vilain défaut ? – . Et, puis, il faut oser. Etre indiscret. Osera ? Osera pas ?

Une des personnes s’en va. Un rendez-vous est pris. L’autre reste, patient. Et puis, on se retourne et demande, « votre ami qui vient de sortir… C’est un artiste ? »

Et voilà comment une conversation sympathique commence. Avec des échanges d’adresse et pourquoi pas une collaboration en vue via ce site. Je vous le dirai si cela se concrétise, promis…


Et puis, on se dit à un moment donné : « quoi ? Déjà mon tour ? Fichtre, le temps passe vite ! ».

Je reçois ce que j’ai commandé. C’est parfait. En payant, je fais remarquer à la patiente et souriante vendeuse qui s’excuse du temps passé à attendre qu’au contraire, c’est très agréable de nouer des contacts, même s’ils sont éphémères. De plus, cela permet de se créer des opportunités… Elle me regarde et me dit, stupéfaite : « tout le monde ne pense pas comme vous ». Non, c’est vrai. Cela fait la richesse du monde d'ailleurs...


Disons que c'est une piste de reflexion lorsque vous serez dans une file d'attente...


Ps : si les deux personnes se reconnaissent, j'espère qu'ils seront présents dans cette aventure. Dans tous les cas, je leur souhaite une bonne continuation et beaucoup de succès... et, j'aprécie ce que j'ai vu sur le site...

 

Ce sujet est abordé, entre autre, dans le livre 'L'art de réaliser ses rêves" au chapitre 8 "Comment donner un coup de pouce supplémentaire à votre rêve"

 

 

14:14 Écrit par Rachel Colas dans Au quotidien, Invités révéalistes | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | | | Pin it! | |

nov. 10, 2011

Expo et rencontre ce weekend


Sébastien Wautié participera aux week-ends Bienvenue le 12 et 13 novembre à Beloeil. Il peint sur place et fait participer les visiteurs à une toile collective intuitive sur le thème automnale.


Une initiative particulièrement originale !


Je lui en souhaite donc un bon succès et une belle découverte pour les visiteurs !

 

opulence, sebasitien wautié, artiste, peinture, rêve, réalité

Opulence
80x60 (acrylique)
© Sébastien Wautié
Voir aussi : http://www.boulevard-du-web.com/wvs

13:09 Écrit par Rachel Colas dans Des expos..., Invités révéalistes | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | | | Pin it! | |