févr. 03, 2015

Qui cherche, trouve...

rêvéaliste, rêve et réalité

 

Vous avez découvert la citation du livre "L'Art de réaliser ses rêves" choisie par Isabelle Vauché et qui a donné naissance à la fabuleuse création de notre artiste rêvéaliste :

"On ne voit que ce que l'on a envie de voir et c'est bien souvent le reflet de notre âme".

 

 

 

Et vous qu'avez-vous décelé,

dans cette création ?

 

 

 

 

Si vous visitez ce blog pour la première fois, avant d’aller plus loin, regardez et appréciez cette création, vous y découvrirez très certainement différents symboles, beaucoup plus que vous ne pouvez imaginer ! Quant aux fidèles, je suis certaine que vous êtes impatients de contrôler votre liste ! Ainsi donc, le jeu constituait à "voir plus loin que ce que l'on désire voir". Des symboles à découvrir et probablement certains dont l’artiste n’avait pas conscience… À chacun, son ressenti, n’est-ce pas ?

 

Lorsque vous serez prêts, découvrez ci-dessous les différents symboles transmis explicitement par l’artiste ou émergés en cours de création.

 

Découvrez la belle histoire d'Isabelle Vauché : il était une fois...

 

Les 4 éléments :

  • L'eau (bouteille et mer sur le livre) 
  • La terre sous le potiron
  • Le feu est le soleil (tournesol) 
  • l'air est représenté par les petits fils qui volent, accrochés à l'attache. 

 

Les différents règnes

  • le minéral par les pierres 
  • Le végétal, par les plantes
  • L’animal (vous avez vu la souris ?) et même, le papillon
  • l'homme est symbolisé par l'environnement. 

 

Le décor : la boîte, la lampe et les bouteilles pour représenter une vieille pièce abandonnée… qui au fil du temps, se laisse envahir par la nature. Au départ, l’artiste nous confie que la vigne et le potiron étaient de petite taille… en cours de création, ils ont pris de l’importance.

 

La corne d’abondance,

 

La tulipe brisée mais pas fanée…

 

La nature est forte : Isabelle a pensé à la fin du monde : l’homme a disparu cependant la nature est toujours présente. C’est le « jardin nourricier » car la nature nourrira toujours…

Le tournesol est un bébé (expressément petit par rapport au reste).

S’il y a de l’eau dans la bouteille, c’est pour souligner que la présence de l’homme est indispensable. D'ailleurs, le potiron, la vigne et les fraises sont présents en tant que nourriture.

 

Un anneau pour attacher. Les fils coupés symbolisent la Liberté. 

 

Le papillon est éphémère alors que les objets traversent le temps.

 

La boîte fermée attise la curiosité, bien qu’il en sorte la vigne et un potiron. 

 

Un paysage de mer avec le voilier et ses ailes sont un clin d’œil au papillon : "l'un vogue, l'autre vole…"

 

Des plantes de la revue botanique sont nées du livre (dans un des tableaux d'Isabelle, c'est un homme qui en sort, il faut dire qu'elle aime le passage du livre au réel).

 

Nous sommes « à l’intérieur » et le trou de souris donne sur une autre pièce.

 

Quant aux marguerites, elles montent le long de la lampe sans la serrer, elles restent "libres".

 

Alors ? Conquis ?

 

 

18:00 Écrit par Rachel Colas dans Citations créatives, Isabelle Vauche | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | | | Pin it! | |

Les commentaires sont fermés.