oct. 12, 2012

Chance et patience ?

trèfles, chance, opportunité, limiteEt si on se levait le matin en se disant « aujourd’hui est mon jour de chance » ? Est-ce que le cours de la journée en serait changé ?

Personnellement, j’en suis convaincue puisque l’on suggère à notre inconscient de voir le positif qui nous entoure. On met ses « lunettes roses » comme on dit. A tester donc sans limite.


Par contre, s’il nous arrive, un léger imprévu ou désagrément de vie qui nous empêche de fonctionner normalement au quotidien que ce soit une méchante grippe ou une entorse (d’actualité pour moi), on peut soit se lamenter ou soit simplement se demander le pourquoi de la chose…


Alors, outre le fait de l’obligation de se reposer (voir chap « Prendre conscience de vos limites » p.143 du livre L’art de réaliser ses rêves) ce qui est déjà pas mal en soit, qu’est-ce qui pourrait être positif ? Parce que « être empêché de faire » est vraiment différent de « je prends la décision de »…


Pour ma part, je viens à l’instant de trouver « par hasard » (mais nous savons bien n’est-ce pas que le hasard fait bien les choses…) un nouveau projet. Ah il y en a tellement de ces opportunités qui passent prêtes à être happées ! Ces mêmes opportunités qui dans l’avenir ne déboucheront peut-être sur rien sinon sur le plaisir d’avoir un sursaut d’adrénaline dans une période de calme obligé. Quand je vous disais que la « patience, c’est libérer son esprit de l’attente », et bien en attendant de remarcher normalement, j’ai trouvé mon bonheur.


Et vous ? La chance est-elle passée en dessous du nuage noir momentané de votre vie ? Alors merci de partager votre expérience, cela peut aider quelqu’un…

 

 

11:50 Écrit par Rachel Colas dans Au quotidien, Invités révéalistes | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | | | Pin it! | |

Les commentaires sont fermés.