déc. 17, 2012

Invité : Seb2mag de Méditer, Agir, Gagner !

Le texte qui suit nous vient de Sébastien du site http://www.méditeragirgagner.com, je vous en souhaite une très bonne lecture ! Si vous appréciez, rendez-vous sur son blog, les commentaires sont également les bienvenus !

  

« Mon doux rêve, conduis-moi toujours

vers une plus grande joie de vivre ! »

 

serenity.jpg

 

Lorsque Rachel Colas m’a invité à écrire un article sur son blog, je fus enchanté et enthousiasmé. Je tiens à la remercier pour cette attention toute particulière. Le jour où j’ai découvert le terme inventé par Rachel « rêvéalistes » pour nous parler de ceux qui ont des rêves et qui donnent le meilleur d’eux-mêmes pour les voir se réaliser, je fus pleinement conquis par ce concept. J’ai donc décidé de me l’approprier d’une manière toute personnelle. En fin de compte nous sommes tous des « rêvéalistes », nous avons tous des rêves même si parfois ils sont enfouis au plus profond de nous. Le travail de Rachel a le mérite de réveiller dans nos cœurs, le doux secret de voir nos rêves se concrétiser.

 

Au travers de cet article je voudrais simplement partager avec vous trois points pour que la réalisation de nos rêves nous conduise toujours vers une plus grande joie de vivre.

 

Les rêves les plus intenses peuvent parfois se transformer en de véritables cauchemars s’ils ne sont pas entourés de certaines précautions. Chaque rêve doit rester à notre service. En aucun cas nous devons devenir esclave de nos rêves. Notre rêve est comme une boussole qui nous guide vers un but à atteindre. Le chemin qui nous conduit dans la concrétisation de nos rêves est aussi important que la réalisation de ceux-ci. La boussole est indispensable pour cheminer, mais elle est à notre service.  Nous l’apprivoisons et l’utilisons pour atteindre un but bien défini. Se passer de boussole c’est prendre le risque de tourner en rond et de se perdre, mais malgré tout, elle ne reste qu’un moyen de se réaliser.

 

1. Qu’est ce qui a pu clocher ?

 

Voici comment Bob Proctor introduit l’un de ses livres :

 

 En 1923 huit des financiers les plus riches au monde se réunirent à l’Edgewater Beach Hotel, à Chicago. Ces huit hommes géraient à eux seuls plus d’argent que le gouvernement des Etats Unis de l’époque parmi eux.

Le président de la plus grande aciérie.
Le président de la plus importante raffinerie de gaz.
Le plus grand spéculateur dur le marché du blé.
Le président de la bourse de New York.
Un membre du cabinet présidentiel.
Le plus gros vendeur de Wall Street.

Le responsable du plus grand monopole du monde le président de la Banque des règlements internationaux ...

Que sont-ils devenus ?

Charles Schwab le magnat de l’acier vécu à crédit pendant cinq ans avant de mourir.
Howard Hopson, le président de la plus grande raffinerie de gaz d’Amérique du Nord tomba dans la folie.
Arthur Cutton le grand spéculateur sur le marché du blé, mourut à l’étranger insolvable.
Richard Whitny président de la bourse de New York fut envoyé au pénitencier de Sing Sing
.....

 

Qu’est qui a pu clocher pour ses gens qui ont réussi d’une manière extraordinaire sur le plan financier ?

 

Est-ce que rêver d’être riche est mauvais ? L’argent change-t-il les gens ? Pourquoi tant de gâchis ? Quelles que soient les hypothèses que nous pouvons déduire de cette histoire, pour ma part je voudrais éveiller votre attention sur ce principe :

 

Quels que soient nos rêves, c’est notre responsabilité de les entourer des plus grandes précautions pour qu’ils nous transportent vers une joie de vivre toujours plus grande.

 

2.  Trois questions repères indispensables à se poser pour que nos rêves nous conduisent vers cette joie toujours plus grande. 

 

Pourquoi voulons-nous réaliser ce rêve ?

 

Cette simple question va pouvoir vous permettre de déterminer les véritables motivations concernant vos rêves, ce qui va vous permettre de faire la différence entre les fins et les moyens. Réfléchissons un peu. Pourquoi je veux une voiture de luxe ? Parce que je veux concrétiser le sentiment de réalisation de moi ? Pourquoi je désire une vie de famille ? Pour connaître l’amour et l’intimité que peut procurer la vie de famille ? Tout compte fait nous voulons réaliser nos rêves parce que nous les percevons comme les moyens de connaître des sentiments et des émotions auxquels nous aspirons.

 

Déterminez avec précision ce que nous désirons nous évitera de faire fausse route, ne pas attribuer à un rêve des aspirations auxquelles il ne pourra pas répondre.

 

Votre rêve fait-il de vous une meilleure personne ?

 

En réalisant votre rêve, avez-vous le sentiment d’être une personne plus épanouie ? Est-ce que la poursuite de mon rêve reste en accord avec mes valeurs profondes ? En accomplissant mon rêve suis-je une personne que j’apprécie et que j’aime ? Ce sont des questions qui nous permettent de rester en connexion avec nous-mêmes.

 

Notre rêve restera beau s’il est en adéquation avec nos valeurs les plus profondes.

 

Votre rêve apporte t’-il du bonheur autour de vous ?

 

En réalisant votre rêve est-ce que celui-ci contribue au bien de ceux qui vous entourent ?

 

Dans la vie on ne peut pas réussir seul. Le chemin qui nous conduit dans la concrétisation de nos rêves peut être le moyen d’apporter une véritable contribution positive à ceux qui nous entourent. En aidant les autres à être plus épanouie, nous nous aidons aussi à développer nos capacités et ressources pour atteindre nos buts. Sachez aussi qu’il est impossible d’atteindre vos buts sans l’aide des autres.

 

La vie saura vous donnez en retour ce que vous êtes capable de donner.

 

 

« Mon doux rêve, conduis-moi toujours vers

une plus grande joie de vivre ! »

 

A vos rêves,

Seb2MAG

 

 Sa page FB, c'est ICI !

Merci, Seb pour ton partage ! Serenity,

 

 

 

 

 

 

10:00 Écrit par Rachel Colas dans Au quotidien, Invités révéalistes | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | | | Pin it! | |

Les commentaires sont fermés.