déc. 30, 2014

Une création pour une citation : Thierry Reginster

 

« La curiosité est le chariot de l’aventure »

 

Rachel Colas

 

 

 

sculpteur de ballons, artiste, ballons

 

Un drôle de voyage que nous propose Thierry Reginster à bord de son chariot aux septantes ballons (un nombre très raisonnable pour lui !) pour lequel, il a fallu entre trois et quatre heures de travail. Grâce à lui, nous découvrons, en première pour le site des Rêvéalistes, un chariot de 1m de haut pour 1m de long (1m pour la barre d’attelage) et 50 cm de large uniquement avec des ballons ! Jusqu’où va-t-il nous emmener ?

 

Thierry Reginster, fait partie de la compagnie de spectacles "Circomedie" et anime vos fêtes en tant que sculpteur de ballons ou cyclo-clown pour le plaisir de plus petits aux plus grands. Il a suivi les cours de l'école du cirque pendant quelques années avant de découvrir et de se passionner pour le monde de la sculpture de ballons en 2008.  

Son nom d'artiste est "Tchè" (ou Tché selon l'accent du pays) Certaines animations portent un nom particulier en fonction des accessoires ou du type de sculptures comme "Monsieur Sculpture", "Monsieur Hélium" et "Scallator". Tout un programme !

 

Pour en savoir plus sur ses animations, c'est par ICI !




18:00 Écrit par Rachel Colas dans Citations créatives, Thierry Reginster | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | | | Pin it! | |

déc. 24, 2014

Mes Meilleurs Voeux

 
Je vous souhaite à tous,
de merveilleuses fêtes de fin d'année !
 
Que le bonheur, la joie et les rires vous accompagnent
tout au long de cette nouvelle année.
 
Qu'elle vous garde en bonne santé et vous apporte
richesse, amour et la réalisation de vos voeux
les plus chers à votre coeur
 
Je vous embrasse,
 
Rachel
 

 
 

So this is Xmas
Ainsi, c'est Noël
And what have you done
Et qu'est ce que tu as accompli
Another year over
Une autre année se termine
And a new one just begun
Et une nouvelle est sur le point de commencer
And so this is Xmas
Et maintenant c'est Noël,
I hope you have fun
Je te souhaite de la joie
The near and the dear one
À mes proches, aux personnes qui me sont chères
The old and the young
Aux jeunes et aux vieux

 

A very Merry Xmas
Un très joyeux Noël
And a happy New Year
Et une bonne année
Let's hope it's a good one
Espérons que s'en sera une bonne
Without any fear
Sans aucunes peurs

 

And so this is Xmas
Et ainsi c'est Noël
For weak and for strong
Pour les faibles et les forts
For rich and the poor ones
Pour les riches et les pauvres
The world is so wrong
Et le monde est si injuste
And so happy Xmas
Et un si joyeux Noël
For black and for white
Pour les noirs et les blancs
For yellow and red ones
Et les jaunes et les rouges
Let's stop all the fight
Arrêtons tous les combats

 

A very Merry Xmas
Un très joyeux Noël
And a happy New Year
Et une bonne année
Let's hope it's a good one
Espérons que s'en sera une bonne
Without any fear
Sans aucunes peurs

 

And so this is Xmas
Et ainsi c'est Noël
And what have we done
Et qu'avons-nous accompli
Another year over
Une autre année se termine
A new one just begun
Un nouvelle est sur le point de débuter
And so happy Xmas
Et ainsi c'est Noël
We hope you have fun
Je te souhaite de la joie
The near and the dear one
À mes proches, aux personnes qui me sont chères
The old and the young
Aux jeunes et aux vieux

 

A very Merry Xmas
Un très joyeux Noël
And a happy New Year
Et une bonne année
Let's hope it's a good one
Espérons que s'en sera une bonne
Without any fear
Sans aucunes peurs
War is over, if you want it
La guerre est finie si tu le veux
War is over now
La guerre est terminée maintenant

 

Happy Xmas
Joyeux Noël

 

Source : Paroles et traduction de la chanson - site www.lacoccinelle.net

 

23:30 Écrit par Rachel Colas | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | | | Pin it! | |

déc. 23, 2014

Good bye, 2014. Welcome 2015.

 

2015, année, résolution, développement personnel

 

Dans quelques jours, 2015 montrera le bout de son nez : adieu 2014 !

 

Le temps s'écoule et ne s’arrête jamais ! Le moment est venu de s'autoriser une pause. Sans jeu de mots, elle s’impose.

 

Ressentez-vous ce besoin de voir clair soudainement ? Un appel impérieux d’une prise de conscience et le besoin de trier les événements passés de cette année par le biais de questions existentielles : « Quelles leçons vais-je en tirer ? Faut-il que je poursuive ma route de la même façon ? Quelles sont les choses importantes que je décide de garder ? Qui ai-je envie de côtoyer dans cette nouvelle année ? Ou de laisser au bord du chemin ? Qu’est-ce qui est vital pour moi ? Quels sont mes désirs profonds et légitimes ? Que vais-je mettre en place pour les réaliser en restant moi-même ? Vers quoi me tourner ? ».

 

Est-ce l’enfilade des ans qui nous amène peu à peu à une pseudo-sagesse ? Qui bouscule nos certitudes et les éclate comme des bulles de savon ? Ce besoin de paix. De concentration sur soi. Un moment entre parenthèses. Juste l’instant présent. Se consacrer quelques minutes, rien que pour soi. Sans personne. Sans bruit. À la recherche d’un silence éloquent et révélateur des désirs profonds.

 

Si j’ai tenu mes « bonnes résolutions » de l’an passé ? Oui. Mes objectifs ont tous été réalisés. Pas sans mal. Je me représente l’année 2014 comme un vaste champ. Je l’ai désherbé et j’y ai semé mes pensées, mes choix, mes joies, mes peines. Parfois dans la douleur, parfois dans le doute, mais toujours avec espoir et volonté. Il me reste encore à veiller pendant quelques mois ou semaines pour donner la meilleure chance à la moisson, et puis, enfin, récolter le fruit de mon travail. Oui, l’année 2015 annonce une bonne récolte des efforts fournis !

 

Aussi, je comprends désormais comment séparer le bon grain de l’ivraie. Comme si, soudainement, cette fin d’année m’ouvrait les yeux sur ce qui est de mon « devoir », et de ce qui ne l’est pas... ou plus. Et surtout, de ce que j’en décide. En âme et conscience. Ne plus me tenir entre deux chaises. Inconfortable. Décider. Une bonne fois pour toute !

 

Quelle est la part de responsabilité qui sommeille en chacun de nous ? Je pense qu’il est important d’être présent pour les autres lorsqu’ils en ont besoin sans pour autant agir à leur place, en leur nom, et endosser malgré nous leur sac de mal-être qu’ils ont trimbalé pendant de longues années. Un sacré défi de garder en tête la juste limite à respecter à tout prix sous peine de se perdre. L’empathie est parfois une qualité lourde à porter...

 

J’aime assez le dicton « on fait son lit comme on se couche » même si je conçois qu’il peut être culpabilisant dans certaines situations… Je m’y retrouve. Par contre, définitivement, à chacun son lit ! Pas question de vivre comme le coucou, prendre la couche des autres et y endosser leur vie même pour les soulager ! Une résolution pour 2015. Se recentrer. Mettre de l’énergie dans ce qui donne l’énergie. Aujourd’hui, Don Quichotte dépose les armes. Et c’est très bien ainsi !

 

Ce matin, avant de partir travailler, j’ai sorti de ma bibliothèque le recueil de poèmes de Paul Éluard (années de 1916 à 1945) et ouvert au hasard une page. Bien souvent, cela me donne une indication, un message. On y croit ou non. Faites le test et vous m’en direz des nouvelles ! (ne prenez pas un livre de cuisine, sinon vous risqueriez d’avoir pour conseil d’aller vous faire cuire un œuf !).

 

La réponse découverte est celle-ci : « courir sur un miroir comme un aveugle »(1). Il n’y a pas de hasard(2), mon cher monsieur Éluard ! Je l’interprète à ma façon et cela me semble être un petit clin d’œil de ce que je vis actuellement : j’ai l’impression pour l’instant, suite à des problèmes familiaux, de courir dans tous les sens et de ne pas être au bout de mes peines ! L’impression de tricoter à toute vitesse pendant que quelqu’un s’amuse à en défaire les mailles… Lâcher prise. 2015 vient vite !

 

Et pourtant, regarder un instant en arrière, contempler le chemin parcouru, prendre une pause et puis repartir d’un bon pied, vers de nouvelles aventures. Quoi de plus vivifiant ?

 

Un mot pour 2015 ? Le même que 2014 ! Je ne m’en lasse pas : sérénité. « Ãtmaprasãda » mon mot magique. Qui signifie en sanskrit « sérénité de l’âme ». Il est affiché en grand devant moi à mon bureau et sur l’écran de veille de mon portable. . Objectif ? Bien-être. Il peut prendre une multitude de formes et est accessible à tous. Il se donne. Il se prend. Il s’invente. Il se partage.

 

Et vous ? Votre mot magique pour 2015 ?

 

(1)   : Vers issu du poème « Immortelle maladie » de Benjamin Péret, 1924.
(2)   : « Il n’y a pas de hasard, il n’y a que des rendez-vous », Paul Éluard. Cette citation a servi de fil rouge dans mon livre « Cinq minutes de retard », Éditions Le Dauphin, Paris.

17:30 Écrit par Rachel Colas dans Au quotidien, Invités révéalistes | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | | | Pin it! | |

déc. 22, 2014

Une création pour une citation : Noémie Thiriez

 

Le renoncement est l'aube du changement

 

 Rachel Colas

 

Noémie Thiriez, citation, création, artiste

 

Noémie Thiriez nous présente sa création réalisée avec des pastels gras sur papier. L'artiste lui a donné également le nom de « Regard vers la fin ».

 

Pour en savoir davantage sur Noémie THIRIEZ, cliquez ICI ! Belle découverte !

 

Et pour la rejoindre au quotidien, sa page Facebook.

 

18:10 Écrit par Rachel Colas dans Noémie Thiriez | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | | | | | Pin it! | |

déc. 20, 2014

Une création pour une citation : Karin Albagnac-Zutterman

 

Profitons de l’instant présent !


Rachel Colas

 

profitons de l'instant présent, création, artiste, créativité,



 
Karin Albagnac-Zutterman nous présente sa  création : peinture à l’acrylique et huile... Une technique mixte avec matière, rehaussé avec de la peinture en paillettes dorées.
Venez découvrir cette création sur son site : ICI


 
Pour Karin, l’instant présent est pour nous une main qui se tend, une “opportunité” de bonheur, même petit qu’il nous faut saisir, car parfois cet instant ne passe qu’une fois dans notre vie...

 

Alors OSONS, VIVONS, RÊVONS!

16:05 Écrit par Rachel Colas dans Karin Albagnac-Zutterman | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | | | Pin it! | |

déc. 13, 2014

La gourmandise de Pélagie

 

gourmandise, coeur, amour, gâteau, rêvéaliste

 

 

 

 

Une gourmandise : c'est bien.

Une gourmandise partagée, c'est encore mieux !

 

 

Et maintenant, la parole est à Pélagie Lamenthe !

 

 

"Bien sûr, j'ai toujours eu des rêves, mais ma peur de rater, de me planter et surtout d'être jugée me paralysait complètement...


Du coup, je gardais tout ça dans les petits recoins de ma tête et laissais mûrir (ou mourir) mes projets…


Il y a un an, j'ai perdu ma Bonne-Maman qui était pour moi le pilier de la famille, les racines de mon enfance, tellement importante pour moi, tellement irremplaçable... Sa disparition m'a anéantie...


J'ai, dès lors, décidé que de là-haut, elle serait fière de moi, que ma douleur deviendrait une force, de tout mettre en œuvre pour laisser mes projets aboutir.


Tant pis si je me plante, tant pis si on me juge. Au moins j'aurais essayé!


Les rêvéalistes, c'est pour moi une continuité dans cette année un peu spéciale. Une occasion de plus de m'exprimer…
  "Prenez le temps de rêver, et si vos rêves ne se réalisent pas, qu'ils soient tout de même magnifiques"


Mes petites choses faites main avec tout plein d'amour, c'est ici pour mon p'tit site rien qu'à moi et ma page Facebook.


J’ai choisi la citation : « Concrétiser son rêve, c'est comme préparer un gâteau, lorsqu'il sort du four doré à point et que la première bouchée éclaire les visages aimés : que du bonheur ! » de Rachel Colas parce que c’était comme une évidence ! La gourmande qui est en moi n'aurait pas pu résister, et cette citation, ça fait appel aux souvenirs d'enfance, cette odeur de gâteau encore chaud qui sort du four... irrésistible :)

 

 

gourmandise, coeur, amour, gâteau, rêvéaliste

 

(en italique : texte de Pélagie Lamenthe)

16:05 Écrit par Rachel Colas dans Citations créatives, Pelagie Lamenthe | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | | | Pin it! | |

déc. 10, 2014

Elle vous a plu, vous, l’année 2014 ?

keep calm, rêve, unique, rêvéalistes

 

Les fêtes de fin d’année approchent à grand pas. L’ambiance de Noël pointe le bout de son nez depuis déjà quelques jours. Entre vin chaud et boules de Noël, les cadeaux et gourmandises sont parmi nous. Mais plus que cela, outre l’envie de passer de bons moments entre amis au marché de Noël du coin ou d’autres contrées, outre le plaisir d’offrir et de recevoir, de se retrouver ou de partager des instants magiques en famille,  il est un chose à laquelle je ne déroge jamais…

 

Le changement d’année est prétexte à beaucoup de choses et surtout aux fameuses « bonnes » résolutions. Pour ma part, je m’y tiens. Sans grand effort, j’avoue. Si les décisions prises en début d’année sont appréhendées de manière positive et qu’elles promettent une belle finalité, il me semble que c’est d’autant plus facile de les tenir ! Mais avant d’en arriver à nos souhaits et désirs profonds, il me semble cohérent de prendre le temps une poignée de minutes pour dresser « notre » bilan 2014. Bientôt, nous allons tourner la dernière page du chapitre pour en ouvrir un tout nouveau. Libre à nous d’en écrire le scénario ou de le subir… Et si les aléas de la vie nous tourmentent, au moins, en dorer les contours pour qu’ils soient moins douloureux…

 

Je lisais hier soir un article dans le psychologie Magazine belge de ce décembre. Celui-ci reprenait quelques questions facilitant cette prise de conscience. En voici quelques-unes (*) à vous poser sur l’année 2014 :

 

- Quel a été mon plus grand succès ?
- Comment résumerais-je mon année 2014 en un mot ?
- Quelle est ma plus grande leçon de 2014 ?
- Quel est le meilleur service rendu ?
- Quels sont les trois personnes qui ont eu le plus grand impact sur ma vie ?
- Quel est le plus gros risque encouru et réussi ?
- Quels sont les compliments que j’ai reçus et les compliments que j’ai donné ?
- Qu’est-ce que je laisse derrière moi et que je range dans les archives du passé ?

 

Si l’envie vous prend, accordez-vous quelques instants, seul(e), dans un endroit où vous vous sentez bien, en sécurité, en toute sérénité et allumez, si vous le désirez, une bougie – blanche de préférence – avec, pourquoi pas, un fond de musique si cela vous relaxe. Prenez un stylo et une feuille de papier. Maintenant, c’est à vous de jouer en tête à tête avec vous-même. Sans tricher, s’il vous plaît !

 

Un exercice pas si simple que ça qui permet de se positionner en une sorte « d’avant-après ». À quoi sert de se tourner continuellement vers le passé si ce n’est d’y contempler un bref instant le chemin parcouru ? Aller de l’avant mais en fêtant également ses succès et en apprenant de ses erreurs. Il y a toujours quelque chose de positif à entrevoir. Probablement une croyance de ma part, mais elle me permet bien souvent de dédramatiser les petits accidents de la vie et de renforcer les cadeaux de tous les jours.

 

J’effectue cette sorte de bilan à deux moments de l’année, assez rapprochés d’ailleurs : fin novembre au moment de mon anniversaire puisqu’un nouveau cycle d’un an recommence (même si l’on se trouve dans un cycle plus important de mouvement de vie) et … la nouvelle année, plus axée sur les résolutions qui se veulent définitivement bonnes par définition. Point de défis irréalisables ! Une résolution, c’est comme donner l’autorisation à un rêve (souhait) de se réaliser, de recevoir une liberté d’exister par sa seule détermination. Un projet qui tient à cœur. Cependant, il y a quelques règles à respecter qui ne sont pas immuables. Elles sont reprises dans l’Art de réaliser ses rêves et le jeu de cartes qui s’y trouve peut également vous aider à trouver les moyens de la réaliser. Pour se rêvéaliser, simplement.

 

Bonne réflexion à tous,

 

(*) Questions reprises du Psychologies Magazine n°48, décembre 2014. Article page n°38 – Rubrique « L’écho des coachs » « Décembre, le mois du rétroviseur et des projets initiateurs » - Ecrit par Anne-France Wéry, coach experte en management des relations humaines. http://www.psychologies.be/fr/

 

 

18:03 Écrit par Rachel Colas dans Au quotidien, Invités révéalistes | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | | | Pin it! | |

déc. 06, 2014

Une création pour une citation : Pelagie Lamenthe

 

« Concrétiser son rêve, c'est comme préparer un gâteau,
lorsqu'il sort du four doré à point et

que la première bouchée éclaire les visages aimés :
que du bonheur ! »

Rachel Colas

 



gourmandise, coeur, amour, gâteau, rêvéaliste



Cette superbe illustration tout en douceur et en couleur, c’est Pélagie Lamenthe qui l’a réalisée. J’en ai l’eau à la bouche et le coeur en guimauve tant cela respire la bonne humeur et la joie de vivre !


Comme nous tous, Pélagie a des rêves et entend bien les réaliser. Jeudi, elle nous donnera un morceau de son coeur rêvéaliste (rien que pour nous !). En attendant, mordez la vie à pleine dent et rendez-vous sur sa page Facebook : ICI 

 

 

 

gourmandise, coeur, amour, gâteau, rêvéaliste

 

16:05 Écrit par Rachel Colas dans Citations créatives, Pelagie Lamenthe | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | | | Pin it! | |